La bibliothèque d’Eratosthène

Madison (Ohio USA)

1er 2007 par astro.perbosc

école : Madison High School
ville : Madison
pays : Ohio USA
adresse : 3100 Burns Rd, Uninc Lake County
code postal : OH
latitude : 41°42’ N = 41.790°
longitude : 81°47’ W = -81.068°
année : 2007


date : 20/03/2007
gnomon : 100cm
ombre : 95cm
angle :43°

Bonjour à tous ! Le dieu du soleil a souri sur nous le 20 mars 2007 et a donné les seules 45 minutes de soleil qui ont existé cette semaine entière au moment où nous avons dû faire nos mesures d’ombre « de midi local » ! Notre classe de maths a commencé par des cieux totalement obscurcis et une menace de pluie. Quinze minutes après (et seulement vingt minutes avant notre midi local exact), le soleil a commencé à jeter un coup d’oeil hors des nuages. Papier, bâtons de mètre, bande de mesure et crayons , nous avons couru hors du bâtiment et la mesure a débuté ! ! Cependant, le dieu de vent était moins bienveillant pour nous…. les papiers et les bâton-supports de un mètre ont volé partout…. il y avait seulement un groupe qui a, avec succès, maintenu leur bidon dans un endroit pour la période entière de mesure. Par conséquent, les mesures de ce groupe étaient celles utilisées par notre classe entière .


Les mesures d’ombres réalisées, nous nous dirigeons de nouveau à la salle de classe et aux triangles semblables construits pour représenter les mesures que nous avons recueillies dehors. Nous avons employé la trigonométrie (bon chef SOH-CAH-TOA d’ol) et un rapporteur pour mesurer l’angle du soleil. Nous avons conclu que la trigonométrie était la méthode la plus précise et utilisé une mesure de 43 degrés pour notre angle du soleil. La tâche de chaque groupe était d’utiliser les données de la classe du comté de Leadville, dans le Colorado (ma fille est leur professeur ! ! !), la classe de Mohammad Noorizadeh de Neishabour à Khorasan en Iran, et une école du choix de chaque étudiant individuellement dans la liste pour calculer la circonférence et le pourcentage de l’erreur.

#1 : Il nous a fallu quelques calculs pour déterminer la différence au nord-sud correcte entre nos endroits. Nous avons obtenu la première fois des mesures de circonférence quatre à cinq fois de ce qui devrait être . Quand nous avons découvert et avons corrigé notre erreur, nous nous sommes sentis encore meilleurs au sujet des résultats !

#2 : En utilisant les mesures et les calculs de mon groupe « précis » et du groupe de Leadville, nous avons déterminé la circonférence de la terre de 24,840miles ou 39,960km. Notre pourcentage d’erreur a différé si nous employions la circonférence mesurée autour de l’équateur ou la circonférence mesurée passant par les pôles. . Le pourcentage de l’erreur employé à partir de la circonférence par les pôles est légèrement moins de 0.08% (des kilomètres et des milles) ! ! ! NOUS AVONS ÉTÉ STUPÉFIÉS ! ! ! !

Les calculs avec les mesures de l’école iranienne n’ont pas donné un aussi petit pourcentage d’erreur dans le calcul qu’en utilisant les mesures de l’école de Leadville. Les différents choix des écoles partenaires de chaque étudiant donnaient presque tous moins qu’une erreur de 1% de la mesure avec chaque étudiant.

#3 : Que ferions-nous la fois différent prochaine ? Essayer de déplacer l’équinoxe vernal à une date où la température est au-dessus de zéro ! !

Résumé : Quelle activité agréable ! Le projet entier mène à de grandes discussions au sujet de géographie, la politique, endroits de vacances, et de temps en temps, maths ! ! ! Comme j’ai énoncé dans ma lettre d’introduction, ma classe se compose des étudiants spéciaux des besoins de lycée qui ont lutté avec des classes de mathématiques durant toute leur vie entière d’école. Pour les observer s’aider à construire les triangles semblables, consulter les tables de trigonométrie, argumentent pour employer le sinus, cosinus, ou la tangente et calculer alors le pourcentage de l’erreur était étonnant ! ! Je n’ai jamais été si fier d’eux ! ! !

Quand nous avons calculé la première fois notre pourcentage d’erreur, j’étais certain que nous ayons fait des erreurs. Nous avons continué à recalculer et recalculer et nous sommes par la suite convaincus que les mesures vraiment ont produit une évaluation précise de la circonférence de la terre ! Cela m’a pris un certain temps de faire comprendre aux enfants qu’ils devraient être vraiment impressionnés de leur travail… mais, par la suite, je pense qu’ils ont comprise que c’était un exploit étonnantl ! ! ! C’était également une bonne leçon pour qu’ils observent comment (et quelques camarades professeurs de maths de mon école) retrouver notre erreur de calcule de la différence au nord-sud en miles/km. Nous ne nous sommes pas rendus compte pourquoi nous faisions l’erreur au début et mes enfants ont vu comment les « experts (!) » peuvent également faire les erreurs, travailler vers l’arrière pour trouver leur erreur, et commencer encore une fois. C’était également une leçon valable apprise de cette activité.

Sur une note personnelle…. J’ai été vraiment excité pour faire ce projet avec ma fille. C’est ma dernière année d’enseignement et c’était vraiment un amusement de travailler avec ma fille à un niveau « professionnel » quoique nous soyons séparés par la moitié d’un continent . Mes enfants ont été excités, trop…. ils l’ont pris pour être une « concurrence » entre la maman-et-fille !

Merci, Dr. Charischak, et toutes les écoles participantes, de nous permettre de devenir impliqués dans ce projet. Il était vraiment grand de voir mes étudiants « entrer dans » des maths et les réaliser qu’ils possèdent les qualifications pour concurrencer "regular" kids tout autour du Monde, et dans certains cas produire des résultats plus précis. Debbie Morgan (of Morgan’s Marauders)


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 856390

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Archives 2005-2006-2007  Suivre la vie du site 2007 Printemps été   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.1 + AHUNTSIC

Creative Commons License